ATTAC 95 Cergy
Accueil du siteLire, voir, entendre...
Brèves
à voir, à Beaumont, 19 Mars
lundi 15 mars
le film de Michael Moore "Capitalism, a love story"
 
Post-Capitalisme, l’ouvrage collectif
dimanche 22 novembre
Vient de sortir, coordonné par Clémentine Autain, voir sur son site
 
"OGM tout s’explique" par Christian VELOT
samedi 17 janvier

Sortie prochaine de mon livre

"OGM : Tout s’explique", lire la suite...

 
L’"évidence" du discours néolibéral…
mardi 16 août 2016
par jacques-emile
popularité : 3%

1 L’évidence du discours néolibéral est un ouvrage critique où l’auteur emprunte des apports théoriques aux sciences du langage pour dresser un panorama des principaux procédés discursifs et rhétoriques utilisés par les médias pour présenter le néolibéralisme comme évident, naturel. L’objectif est de fournir au lecteur des éléments d’analyse afin « d’aiguiser [sa] vigilance critique » à l’égard de discours et d’énoncés médiatiques qui paraissent être les produits du bon sens. Ce discours néolibéral (désormais DNL) médiatique regroupe : « un ensemble d’énoncés plus ou moins cohérents ayant en commun de promouvoir une vision entrepreneuriale et purement économique de la vie et de toutes les activités humaines » (p. 15). Le corpus sur lequel s’appuie l’auteur se compose d’articles éditoriaux et de chroniques portant sur les réformes néolibérales de ces quinze dernières années (réformes des retraites de 1995, 2010, contrat première embauche…).

2 Le néolibéralisme désigne cette nouvelle forme de libéralisme apparue au début des années 70, plus radical dans les principes que son prédécesseur et prônant la disparition de l’intervention de l’Etat dans la vie économique, la dérégulation des lois et des normes qui encadrent l’activité économique, l’extension du secteur marchand et du marché à tous les secteurs de la vie humaine (école, santé, éducation, justice se doivent d’être productifs et rentables).

LIRE LA SUITE : Thierry Guilbert, L’« évidence » du discours néolibéral

http://lectures.revues.org/5468

[relayé par Y. Fiavet via Jeb]