ATTAC 95 Cergy
Accueil du siteAltermondialisme et Ecologie
Brèves
Nucléaire : nous voulons avoir le choix !
jeudi 17 mars

Appel solennel au gouvernement français suite à la catastrophe nucléaire au Japon

Rassemblement unitaire le dimanche 20 mars à 15 h à Paris devant l’Assemblée nationale

voir le texte de l’Appel

 
AUDIO : Leurs crises, nos solutions !
mardi 9 novembre
Vidéo de Conférence de Susan george à Orléans, sur son livre "Leurs crises, nos solutions" à voir ici Voir aussi sur ce site l’article
 
Film et Débats Nanotechnologies
mercredi 17 février

Un film à Utopia, avec débat, le 18 Février.

Deux exposés-débats organisés par des étudiants de l’ISTOM

voir l’article

 
Climat dans la tourmente des Marchés
lundi 30 novembre
voir le rapport d’ATTAC sur le site
 
Audio : La crise écologique et ses conséquences sociales.
samedi 21 novembre

Conférence de Geneviève AZAM à la médiathèque d’Orléans le 13 novembre 2009.

à écouter ici

 
La Cour suprême des États Unis a à nouveau donné raison à Monsanto
lundi 20 janvier 2014
par jacques-emile
popularité : 55%

Washington — La Cour suprême des États Unis a à nouveau donné raison à Monsanto en refusant de se saisir de la plainte d’un groupement de producteurs et d’agriculteurs bio, mercredi.

Ce groupement voulait empêcher les poursuites du géant de l’agronomie en cas de contamination par erreur de leurs champs par des cultures transgéniques. La haute Cour, qui s’était déjà rangée du côté de Monsanto en mai 2013, a rejeté, sans commentaire, la requête de dizaines de fermiers pratiquant la culture bio et conventionnelle ainsi que des producteurs de semences organiques, qui réclamaient que le groupe américain s’engage à ne pas poursuivre les propriétaires des cultures de soja, coton, maïs, qui auraient été génétiquement modifiées par les vents ou des pluies.

Les neuf juges, dans leur décision rendue lundi, laissent de fait intacte l’arrêt d’une cour d’appel fédérale qui avait retoqué cette plainte des "Organic Seed Growers and Trade Association" et protégé les brevets des semences génétiquement modifiées de Monsanto.

Le puissant Monsanto arguait que donner raison à ces fermiers permettrait à n’importe qui de violer intentionnellement la réglementation de ses brevets. Monsanto a engagé plus d’une centaine de recours aux Etats-Unis contre des agriculteurs ayant planté ses semences sans payer de droits.

En mai dernier, la Cour suprême avait déjà donné raison au géant américain dans un litige qui l’opposait à un petit fermier de l’Indiana, accusé d’avoir enfreint ses brevets dans l’utilisation de graines de soja transgéniques.

http://www.afp.fr/fr/search/site/monsanto/