ATTAC 95 Cergy
Accueil du siteActualité
Brèves
Projet UMP : supprimer la Fonction Publique en France !!
samedi 22 janvier

L’UMP dépose une loi pour supprimer le statut de la fonction publique à 80% des personnels !

Ils se croient tout permis, à lire sur Mediapart, et voir le projet de loi ici

 
A propos des 35 H
vendredi 7 janvier

Réponse de Gérard Filoche à Manuel Vals, qui remet en cause les 35h plus fort que l’UMP ! Une réponse détaillée et argumentée,

et Point de vue de Pierre Larrouturou à voir télécharger ici

Et une statistique de l’OCDE sur la durée moyenne de travail annuel selon les pays

 
Manif Retraites 2 Octobre !
mercredi 29 septembre

pour départ groupé, avec Attac-Cergy et le collectif Retraites ,

RDV à 13h, Gare Cergy-Préfecture

pour aller à la manif (14h30, République)

Venez tous en famille !

 
urgence nano... un vrai débat à Paris le 23 février
lundi 22 février

"Mardi 23 février, à 20h, à Paris 19e, débat public sur les nanotechnologies à l’invitation des opposants à la tyrannie technologique.

Prenant acte du naufrage de sa campagne de promotion des nanotechnologies, la CNDP a annoncé, le 3 février 2010, l’annulation de ses trois dernières réunions prévues à Montpellier, Nantes et Paris. La dernière soirée, à Paris le 23 février, se déroulera en présence d’un public trié sur le volet et sommé de présenter ses papiers. Informations à contact@nanomonde.org

 
Sur le Web : www.nanomonde.org
COPENHAGUE…
mercredi 16 septembre
A visionner avant le sommet de Copenhague.
 
Sur le Web : Copenhague
Pourquoi personne ne parle de l’origine de la "dette publique"’ ?
vendredi 27 décembre 2013
par jacques-emile
popularité : 3%

Les « marchés » mondial et européen de la « main d’oeuvre » poussent au nivellement par le bas de salaires et standards sociaux. La « main d’oeuvre » qui n’est pas payée dix fois moins que le SMIC français, n’est pas « utile » à la grande finance internationale.

Et avec les impôts de plus en plus lourds, on cherche à nous enlever ce qui nous reste de notre patrimoine, de salaires plus hauts que le SMIC, etc... Des impôts qui, tout compte fait, partiront très largement dans les caisses des grands financiers par le biais de la « dette publique ». Où est passé l’argent de trente ans de délocalisations financières et industrielles ?

Articles d’Indépendance des Chercheurs :

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/12/23/impots-gauche-dette-et-crise-49471.html

Impôts, "gauche", "dette" et "crise" (I)

Le lundi 23 décembre 2013, Le Nouvel Observateur commente « Terrains constructibles : les vendeurs découragés par la fiscalité », se référant à la taxation des ventes de terrains à bâtir prévue dans l’article 27 de la loi de Finances pour 2014 et évoquée notamment dans nos articles « Terrains constructibles et fausses plus-values (III) », « Ventes de terrains : le retour de la loi Cahuzac ? » (I), (II) et (III), « Ventes de terrains : la nouvelle loi Cahuzac, adoptée », « Terrains à bâtir : les petits propriétaires se mobilisent » et « Terrains à bâtir et Conseil Constitutionnel » (I) et (II). A son tour, Les Echos écrit sur cet impôt « Fiscalité sur les terrains à bâtir : les aménageurs lotisseurs s’alarment d’annulations de ventes » faisant état de l’alerte émise par le Syndicat national des aménageurs-lotisseurs (SNAL) sur cette situation. Mais les petits propriétaires de terrains à bâtir ne disposent pas d’un syndicat, ni d’un quelconque lobby plaidant leur cause auprès des parlementaires. Telle a été, précisément, la raison de la création groupe de discussion Petits propriétaires de terrains à bâtir dont les membres ont entrepris d’introduire des interventions volontaires auprès du Conseil Constitutionnel et de préparer, au besoin, une saisine de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Cette pression fiscale apparaît particulièrement représentative d’une stratégie de l’Etat à la recherche d’argent par tous les moyens à sa portée. Lors du séminaire de rentrée en août dernier, François Hollande déclarait notamment « Nous ne pèserons sur les orientations de l’Europe et la régulation mondiale que si nous retrouvons une compétitivité élevée, un niveau de dette publique soutenable et une moindre dépendance énergétique » Mais précisément, que faut-il vraiment entendre par des expressions d’usage récurrent telles que « dette publique » et « compétitivité » ? La prétendue « dette publique », résultat d’une stratégie de privatisation de l’économie au détriment du rôle de l’Etat et de délocalisation des capitaux dans le cadre de la mondialisation, était légèrement supérieure à 20% du produit intérieur brut (PIB) à la fin des années 1970. Elle se situe à présent autour de 92% du PIB. Les Français doivent-ils payer la facture d’une telle évolution ? Quant à la « compétitivité », quel peut être le sens de ce mot dans le cadre de la politique de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) que dirigeait jusqu’à récemment un « socialiste » français (l’ancien bras droit de Jacques Delors, Pascal Lamy) ? La semaine dernière, Le Monde soulignait « L’OMC met en garde contre une hausse du protectionnisme ». Le commerce international a-t-il besoin d’une telle surveillance ? Il paraît évident que les travailleurs de pays comme la France font les frais d’une course aux bas salaires à l’échelle planétaire propulsée par l’Union Européenne, l’OMC et les délocalisations de capitaux. La pression aux tant vantées « réformes de structure » (en clair, à la casse sociale) en est une conséquence directe. Doit-on se plier à cette politique des milieux dominants ? Et peut-on raisonnablement ignorer ces éléments essentiels dans le débat sur la fiscalité ? La pression fiscale est-elle autre chose qu’une manière de prélever une partie croissante du patrimoine des citoyens au bénéfice de la finance ? Où peut conduire une telle spirale économique et sociale ? La prétendue « crise » est-elle autre chose qu’une opération de nivellement par le bas aux échelles européenne et planétaire ? Il nous apparaît indispensable de consacrer une série d’articles à cette question stratégique à tout égard fondamentale.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/12/23/impots-gauche-dette-et-crise-49471.html ]

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/12/25/impots-gauche-dette-et-crise-ii-49474.html

Impôts, "gauche", "dette" et "crise" (II)

Le 25 décembre 2013 aura été le pire jour de Noël de l’histoire de la France des cinq dernières décennies. La régression économique et sociale devient de plus en plus évidente. Même si les médias édulcorent les mauvaises nouvelles, le malaise général n’a cessé de grandir tout au long de l’année qui se termine dans quelques jours. La Dépêche écrit « La croissance rebondit mais le pouvoir d’achat marque le pas », se référant à une note de l’INSEE intitulée « Au troisième trimestre, le PIB (-0,1 % après +0,6 %) et le pouvoir d’achat des ménages (-0,1 % après +0,5 %) diminuent légèrement ». Sur le même site de l’INSEE, les comptes nationaux trimestriels sur la prétendue « dette publique » font état d’une « dette » de 1900.8 milliards d’euros (92.7 % du produit intérieur brut annuel, PIB) au troisième trimestre de 2013, contre 1832.4 milliards (90.8 % du PIB) au deuxième trimestre de 2012. Prisonnier de cette « dette » et de la stratégie de gouvernance économique européenne avec en perspective l’union bancaire, l’union budgétaire et l’union politique à l’échelle continentale, l’actuel gouvernement de « gauche » accroît la pression économique et sociale sur la population travailleuse de la France. Parallèlement, l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) agit dans le sens d’un nivellement par le bas des salaires et standards sociaux à l’échelle planétaire. Dans ce contexte, le durcissement et la prolifération de toutes sortes d’impôts s’ajoutent à la logique de casse sociale des « réformes de structure ». La pression fiscale prévue par la loi de finances de 2014 frappera de manière particulièrement brutale les petits propriétaires de terrains à bâtir, comme souligné dans notre article « Impôts, "gauche", "dette" et "crise" (I) » et dans nos précédents articles sur ce blog. Il s’agit d’un exemple particulièrement significatif de la logique confiscatoire qui se met en place au détriment des secteurs populaires et au profit des milieux financiers vis-à-vis desquels l’Etat et les institutions publiques se trouvent de plus en plus lourdement « endettés ». Mais en quoi consiste ce prétendu « endettement » qui n’a cessé de grandir au cours des trois dernières décennies ? En réalité, il s’agit tout simplement du résultat parfaitement prévisible de la stratégie de privatisation de l’économie, de mondialisation du capitalisme et de délocalisations à laquelle ont activement participé tous les gouvernements français de « droite » et de « gauche » depuis la période de François Mitterrand. Boursier.com interroge « Impôts : comment faire des économies de dernière minute ? ». Mais la réalité est que la population française se trouve confrontée à un gouffre sans fond sur lequel le monde politique garde pudiquement le silence. Qui, aujourd’hui, propose vraiment de réagir à cette situation ?

[la suite, sur le lien

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/12/25/impots-gauche-dette-et-crise-ii-49474.html ]

http://blogs.mediapart.fr/blog/scientia/251213/taxation-des-terrains-batir-le-veritable-enjeu

Taxation des terrains à bâtir : le véritable enjeu

Ce jour de Noël, nombre de petits propriétaires de terrains à bâtir attendent la décision du Conseil Constitutionel sur l’article 27 (ancien article 18) de la loi de finances pour 2014 à propos de la taxation confiscatoire prévue des ventes de ce type de terrains. Les membres du groupe de discussion Petits propriétaires de terrains à bâtir ont entrepris d’adresser au Conseil Constitutionnel des interventions volontaires, comme exposé dans nos articles « Terrains constructibles et fausses plus-values (III) », « Ventes de terrains : le retour de la loi Cahuzac ? » (I), (II) et (III), « Ventes de terrains : la nouvelle loi Cahuzac, adoptée », « Terrains à bâtir : les petits propriétaires se mobilisent » et « Terrains à bâtir et Conseil Constitutionnel » (I) et (II). L’article 27 de la loi de finances pour 2014 supprime tout simplement l’ensemble des abattements pour durée de détention dans la fiscalité des ventes de terrains à bâtir et n’introduit même pas une actualisation du prix d’achat original du terrain de façon à prendre en considération l’évolution du coût de la vie entre la date de l’achat et celle de la vente. Dans ces conditions, on n’a pas affaire à la taxation d’une quelconque plus-value mais à la confiscation pure et simple d’une partie importante de la valeur originale du terrain. Les petits propriétaires qui revendraient leur bien au même prix que la valeur d’achat actualisée se retrouveraient ainsi lourdement expropriés. Pire, comme souligné dans nos articles « Impôts, "gauche", "dette" et "crise" » (I) et (II), les sommes d’argent ainsi prélevées par les administrations partiront très largement, tout compte fait, dans les caisses de la grande finance à l’égard de laquelle la prétendue « dette publique » n’a cessé d’augmenter au cours des trois dernières décennies jusqu’à dépasser 92% du produit intérieur brut annuel (PIB) sous la présidence de François Hollande. Et ce sont les milieux financiers qui retireront des bénéfices des faillites que risque de déclencher la pression fiscale confiscatoire sur les terrains constructibles. D’autant plus, qu’à la nouvelle taxation des ventes s’ajoute une très forte augmentation prévue de la taxe foncière dans les zones dites « tendues », avec une finalité affichée qui ressemble fort à une politique d’expropriation de fait. Le véritable enjeu de la nouvelle fiscalité des terrains à bâtir est-il autre ? Où est passé, d’ailleurs, l’argent de trois décennies de délocalisations ?

[la suite, sur le lien http://blogs.mediapart.fr/blog/scientia/251213/taxation-des-terrains-batir-le-veritable-enjeu ]

Pour ne plus recevoir nos messages, prière d’adresser un courrier électronique avec le titre "désabonnement" ou "désinscription" à l’adresse indep_chercheurs@yahoo.fr

Si en revanche vous avez apprécié le contenu de nos articles, nous ne pouvons que vous encourager à rediffuser autour de vous cette lettre d’information. Merci d’avance.

Cordialement, et bonnes Fêtes malgré tout !

Le Collectif Indépendance des Chercheurs http://science21.blogs.courrierinternational.com/ http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

 
Articles de cette rubrique
  1. Conférence-Débat le 5 Décembre
    22 novembre 2008

  2. Extension 3 Fontaines abandonnée
    30 novembre 2008

  3. Appel des jeunes grecs
    22 décembre 2008

  4. Actualité du Comité local Attac-Cergy
    18 janvier 2009

  5. Face au G20, mobilisation en Mars contre la finance folle et sa crise !
    26 février 2009

  6. Face au G20, mobilisation le 28 Mars contre la finance folle et sa crise !
    22 mars 2009

  7. Le G20 : historique ou cosmétique ?
    3 avril 2009

  8. Jeudi 7 mai un débat spécial européennes au Café de la Plage du Théatre 95
    3 mai 2009

  9. Château d’Alaincourt : une zone de non droit à 40 km de Cergy.
    24 mai 2009

  10. Décroissance, Urgence climatique et sociale
    13 septembre 2009

  11. succès de la soirée débat à Bessancourt : "De la décroissance à la simplicité volontaire"
    17 septembre 2009

  12. Décroissance, Urgence climatique et sociale...
    23 septembre 2009

  13. Actualité d’Attac Cergy en Novembre 2009
    28 octobre 2009

  14. Quel devenir de l’énergie nucléaire ? Quelle position d’attac ?
    29 octobre 2009

  15. Semaine de la Solidarité internationale : un temps fort auquel ATTAC participe
    11 novembre 2009

  16. Débat ATTAC-ADOC sur la décroissance
    1er mai 2010

  17. Crise,Dette,Grèce,Retraites : même combat !
    13 mai 2010

  18. "La stratégie du Choc" à Beaumont
    7 octobre 2010

  19. Agenda Attac en Novembre 2010
    15 novembre 2010

  20. Réunion Attac-Cergy, 3 Décembre 2010
    24 novembre 2010

  21. Les 35 Heures, "verrouillées", "déjà supprimées", ou à défendre ?
    7 janvier 2011

  22. Agenda Attac-Cergy 2011
    22 janvier 2011

  23. Prochaines Réunions Attac-Cergy
    10 mars 2011

  24. Science, progrès, démocratie.
    30 mars 2011

  25. Prochaines Réunions Attac-Cergy
    1er avril 2011

  26. D’ailleurs nous sommes d’ici
    20 mai 2011

  27. Projection-Débat le 16 Juin à Utopia St Ouen
    31 mai 2011

  28. Actualité d’Attac Cergy en Juin 2011
    5 juin 2011

  29. Rentrée 2011
    25 août 2011

  30. Agenda Attac-Cergy
    29 septembre 2011

  31. Octobre-Novembre 2011
    20 octobre 2011

  32. Réunion Attac-Cergy, 2 Décembre 2011
    26 novembre 2011

  33. 18 Février, Manifestation Solidarité avec le peuple Grec !
    15 février 2012

  34. De Mémoire d’ouvriers
    26 février 2012

  35. Collectif Audit de la Dette Cergy
    4 mars 2012

  36. Fukushima,La Terre outragée
    9 mars 2012

  37. 1er Mai pour battre Sarkozy !
    26 avril 2012

  38. Rentrée : dire NON au Traité Merkozy accepté par Hollande !
    28 août 2012

  39. Situation actuelle à Notre Dame des Landes
    26 octobre 2012

  40. Le "pacte de compétitivité"…
    26 novembre 2012

  41. Nous voulons des banques au service de l’économie !
    13 juin 2013

  42. Médiapart condamné : non à la censure
    5 juillet 2013

  43. la France veut couler la taxe sur les transactions financières
    12 juillet 2013

  44. Parisot : pourfendeuse des dépenses publiques vient de rejoindre le Conseil Economique Social
    14 juillet 2013

  45. Loi de Programmation Militaire 2014-2019
    29 octobre 2013

  46. 15 ans d’ATTAC
    10 novembre 2013

  47. Pourquoi personne ne parle de l’origine de la "dette publique"’ ?
    27 décembre 2013

  48. Alternatives municipales : vers des communes en transition
    5 février 2014

  49. Action mail François Hollande : pour une TTF ambiteuse, ne cedez pas au lobby bancaire
    14 février 2014

  50. Que faire de l’euro ? que faire de l’Europe ?
    26 avril 2014

  51. COP 21…
    10 novembre 2015

  52. Après les massacres de Paris : épouvante, révolte, action
    14 novembre 2015

  53. Rassemblement du 12 décembre
    11 décembre 2015

  54. Un accord historique est signé à la COP21, mais…
    13 décembre 2015

  55. Béton, plastique, nitrates… 10 preuves que l’homme a changé le monde à jamais 
    23 janvier 2016

  56. DETTE et DEVELOPPEMENT : Colloque 25 Novembre à Cergy
    14 décembre 2017